Les coûts de votre site web

Le coût d’un site internet dépend de nombreux facteurs et le budget à prévoir peut varier de 1 à 100… : selon le type de site internet envisagé, le nombre de pages, la qualité du design, les fonctionnalités spécifiques, la charge de travail n’est pas la même et donc le prix non plus. L’investissement dans un site vitrine d’une petite dizaine de page n’est évidemment pas comparable avec celui d’un portail web composé de plus de 500 pages, avec un espace membre, un back-office et des dizaines de modules.

Pour évaluer les coûts de votre projet de site internet, prenez en compte les critères suivants ad minima :

  • Thème standard, personnalisé ou charte graphique sur mesure,
  • Nombre de pages,
  • Fonctionnalités spécifiques.

Un site vitrine de 5 pages avec photos et formulaire de contact peut être facturé de 2000 à 7000 € selon les partis pris en matière de charte graphique, de modules (galerie d’images/vidéos, zone de commentaires, réseau sociaux, newsletter) ou de prestation de référencement.

Attention, il y a aussi des coûts cachés dans un projet de création de site internet, surtout si vous êtes dans l’optique de le faire évoluer au fil du temps.

Voici les coûts cachés à prendre en compte :

Dépassement budgétaire

Le site internet livré est souvent différent de ce qui était prévu initialement et ce pour plusieurs raisons.

D’abord, de nouvelles idées peuvent surgir au cours du projet au niveau du design, des fonctionnalités, des contenus, ce qui génère des coûts supplémentaires.

Vous pouvez aussi avoir la volonté de pousser plus loin la personnalisation du site internet. Il faut être conscient que tout cela entraîne des dépassements budgétaires, parfois loin d’être négligeables.

Référencement de bon niveau

Il est rare d’intégrer dès le départ des prestations SEO très poussées. Pourtant, avoir un site internet beau et fonctionnel ne suffit pas, encore faut-il qu’il soit visible sur la toile.

Si vous souhaitez que votre site soit bien optimisé pour le référencement afin d’améliorer sa visibilité, il faut compter une charge de travail supplémentaire côté prestataire pour définir une liste de recommandations pertinentes et personnalisées, et mettre ces recommandations en place.

• Installation de Google Analytics. Cet outil de Google est clairement indispensable pour gérer votre site internet et l’optimiser. Si cet outil est gratuit, sa mise en place sur votre site réclame des compétences, qui elles, sont payantes. Si vous déléguez l’installation et la gestion de cet outil, comptez au moins autour de 3000€/an.

La maintenance

Vous devez toujours anticiper les coûts de maintenance de votre site internet, en plus du coût de la création du site.

La maintenance d’un site internet englobe plusieurs aspects.

Pour faire simple, il y a trois “grands” types de maintenance : préventive, corrective et améliorative. Dans une optique de maintenance minimale, seuls les deux premiers sont à considérer.

Gestion technique : maintenance préventive et corrective

La maintenance préventive consiste à vérifier régulièrement que le site fonctionne bien et que les paramétrages sont corrects tandis que la maintenance corrective vise à réparer les problèmes et les bugs qui peuvent survenir. Attention, vous rencontrerez forcément des problèmes sur votre site, personne n’y échappe…
Si l’on part sur une maintenance minimale, qui comprend les mises à jour de vos contenus et médias, des plugins (fonctionnalités) et des autres technologies que vous utilisez, plus la correction des bugs, comptez autour d’une journée de travail par mois.

Évolutions au fil de l’eau : maintenance améliorative
Un site internet est vivant. Il évolue constamment pour s’adapter aux évolutions du web mais aussi à vos nouveaux besoins. Vous aurez forcément des changements à y apporter (changement d’hébergement, évolution du thème graphique, ajout de fonctionnalités plus complexes…) dont certains que vous serez incapables de gérer seul. Cela correspond à la maintenance améliorative. Bien sûr, tout dépend du contexte et de la profondeur du site internet, mais anticiper une ou plusieurs sessions d’intervention par an pour des évolutions au fil de l’eau est rarement une mauvaise idée.